Opéra baroque – Opéra des Lumières, de A à Z / Crimes, cataclysmes et maléfices

Opéra baroque - Opéra des Lumières, de A à Z / Crimes, cataclysmes et maléfices

Date / Heure
Date(s) - 20/11/2018
15 h 00 min - 17 h 00 min

Lieu
Philharmonie de Paris
221 Avenue Jean Jaurès, Paris

Catégories


Pour mieux comprendre l’extraordinaire aventure de l’opéra, de sa naissance à Florence à sa sublime expression lyrique et dramatique dans les opéras de Mozart, musicologues, dramaturges, historiens, philosophes et sociologues brossent son histoire et ses aspects esthétiques les plus marquants. Des séances « l’abc » guident vos pas de manière chronologique et géographique tandis que des conférences thématiques vous permettent de voyager au cœur des idées forces.

Parce que l’homme heureux n’a pas d’histoire, l’opéra baroque offre au malheur une place de choix en s’articulant autour de crimes, cataclysmes et maléfices, autant d’accidents que Sylvie Bouissou a conceptualisés sous le terme de « catastrophe lyrique ». Véritable mécanisme de la dramaturgie musicale de l’opéra, la catastrophe lyrique répond aux attentes d’un public avide de spectaculaire et d’émotions. Si les crimes outrepassent la morale ou la loi en brassant inceste, matricide, parricide, suicide, sacrifice et meurtre, les cataclysmes aspirent à imiter au plus près la Nature par le biais d’orages, de tempêtes et de tremblements de terre tandis que les maléfices associent les Enfers et la sorcellerie, terrain privilégié de la démence, des métamorphoses et des montres. Sylvie Bouissou se propose d’exposer les spécificités des trois catégories de catastrophe lyrique (criminelle, naturelle et surnaturelle) qui portent en elles une poétisation musicale de la mort, de la violence et de la terreur et génèrent une ambivalence troublante et paradoxale en cultivant avec délice, le plaisir de l’horreur.

Directrice de recherche au CNRS, Sylvie BOUISSOU est agrégée de l’Université, titulaire de doctorats de Paris-IV Sorbonne et Paris-I Sorbonne, et ancienne pensionnaire de l’Académie de France à Rome. En 1991, elle lance la publication des Opera omnia de Rameau et en 1996, elle fonde et dirige l’Institut de recherche sur le patrimoine musical en France (CNRS, Ministère de la Culture, BnF), devenu aujourd’hui l’Institut de recherche en musicologie.
Elle est l’auteure de plusieurs éditions critiques et ouvrages pour les plus récents : Histoire de la notation de l’époque baroque à nos jours (2005) ; Crimes, cataclysmes et maléfices dans l’opéra baroque en France (2011) ; Jean-Philippe Rameau, musicien des Lumières (2014) ; Rameau entre art et science (2016). Elle prépare un Dictionnaire de l’Opéra de Paris sous l’Ancien Régime (avec Pascal Denécheau and France Marchal-Ninosque).

Lieu : Salle de conférence – Philharmonie

Tarifs : Tarif unique : 12€

Billetteries :
Billetterie de la Philharmonie de Paris

   Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*