[QUEER WEEK 2019] L’INCESTE, LE BERCEAU DES DOMINATIONS

[QUEER WEEK 2019] L'INCESTE, LE BERCEAU DES DOMINATIONS

Date / Heure
Date(s) - 20/03/2019
18 h 00 min - 20 h 00 min

Lieu
La Bellevilloise
19-21 rue Boyer, Paris

Catégories


Dans le cadre de la Queer Week 2019, participez à une discussion sur le thème de l’inceste à la Bellevilloise

L’inceste fourmille, il est partout… mais chut ! S’il est sûr qu’il est interdit d’en parler, il est moins sûr qu’il soit interdit de le faire. L’inceste comme outil primal de formation à l’exploitation et à la domination dans notre société patriarcale.

Interventions de :

Delphine Merx : doctorante en philosophie sur « La domination des adultes sur les enfants comme point aveugle des théories contemporaines de la domination ».

« L’inceste s’articule au croisement de deux systèmes de domination : celui du genre et celui de l’âge. Ce dernier, souvent peu prise en compte, structure pourtant tout à fait notre société, en ce que les enfants sont considéré.e.s comme des êtres irresponsables et en construction que les adultes doivent protéger et éduquer. Dans le cas de l’inceste en particulier, l’enfant est conçu comme passif et innocent face à l’agression du proche, face à laquelle il ne saurait réagir. Ce sont les travers d’une telle conception des enfants, volontairement privé.e.s de savoir en raison de leur supposée innocence, que nous nous proposons d’interroger afin d’élaborer des pistes pour leur rendre leur statut de sujets politiques. »

Présentation de l’ouvrage de Dorothée Dussy anthropologue et Directrice de recherche au CNRS « Le Berceau des Dominations. Anthropologie de l’inceste. Livre 1. » publié en 2013 par Juliet.te Drouar, militante, art-thérapeute, artiste, organisatrice d’évènements féministes queers.

Extraits : «L’incesteur est un homme normal, inséré socialement, et à ses yeux, ses actes sont mineurs. Il cherche du plaisir sexuel et, en homme autonome, va le chercher là où il peut le trouver, là où c’est facile, pas cher, et sans nécessité d’opérations de séductions (…). L’incesteur se sert ». L’incesteur parle de « jeux », de « découverte » de la sexualité, là où il y a violence, rapport de force et inégalité structurelle. l’incesteur manipule, marchande et instaure un climat de terreur. Il masque ses agissements dans la famille ou dans la prison et l’entourage ainsi que la justice minimisent les violences et bâillonnent les victimes. » (p. 71)

*titre emprunté à l’ouvrage de Dorothée Dussy, anthropologue et Directrice de recherche au CNRS : « Le Berceau des Dominations. Anthropologie de l’inceste. Livre 1. », Editions La Discussion, 2013.

Déroulement
Conférence
Discussions en petits groupes

Info
Entrée libre
Accessible aux personnes en fauteuil roulant

Tarifs : Gratuit

   Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*