WEEK-END FOCUS #6

WEEK-END FOCUS #6

Date / Heure
Date(s) - 16/06/2018
16 h 00 min - 20 h 00 min

Lieu
Le Point Ephémère
200 Quai de Valmy, Paris

Catégories


FESTIVAL DE DANSE, PERFORMANCE & AUTRES FORMES

WEEK-END FOCUS #6
Tout au long de l’année, des artistes sont en résidence de création à Point Éphémère.

Venu.e.s de la danse, du théâtre et de la performance, ils et elles développent leurs projets dans le studio, un peu à l’abri des regards. Chaque période de résidence s’achève par une répétition ouverte au public. Et chaque trimestre, un Week-end Focus a lieu, venant mettre la lumière sur la diversité de leurs recherches, la multiplicité de leurs oeuvres en train de se fabriquer. Bienvenue à leur rencontre !
Visuel d’Anna Wanda Gogusey

SPECTACLE À L’UNITÉ : 6€ en prévente et 8€ sur place
PASS JOUR : 15€ en prévente et 18€ sur place

JOUR 1
16h – danse
CIE NOESIS
FACES
Faces est une pièce écrite d’après une relecture du mythe de Narcisse & Echo décrit par Ovide, vu à travers le concept de désir mimétique de l’anthropologue et philosophe français René Girard. 


La pièce fait appel à une multitude de personnages chimériques, mythologiques, ou divins. Les relations qu’ils entretiennent entre eux et l’intrication des composants de l’animalité de la nature, et de la nature animale de l’humain comme cœur de la fable, donnent une trame dense pour explorer la question des relations entre désir, imitation et destruction qui procèdent de notre construction.

18h – danse
DIKIE ISTORII COMPANY
ILS
Ils se dressent, tous les deux, et traversent la foule. Leurs corps, dont les énergies semblaient incompatibles, inventent une nouvelle harmonie et laissent naître un ILS, réponse poétique à cette figure de la marge. Entre mouvements d’envol et replis sur soi-même, ces deux jeunes danseurs nous proposent un corps à corps spirituel, un voyage méditatif qui trouve dans la lenteur à la fois sa force et sa fragilité entouré d’un son spatio-temporel crée par le musicien live. Une sonorité qui ralentit le temps.

20h – danse
ANTONIN RIOCHE
OHBOY !
Conçu comme un solo porté par Benjamin Behrends, la pièce se développe sur trois actes qui donnent à voir et ressentir la différence forte entre le sentiment de solitude et le fait d’être seul. Avec poésie, parfois teintée de gravité, parfois égayée, le danseur affronte cette douleur nue, commune à tous.
Dans un déferlement d’ombres chinoises, en gestes et en mouvements, Benjamin Behrends déploie les forces plurielles d’un seul corps dansant ses solitudes et interprétant celle des autres.

JOUR 2
16h – théâtre
COLLECTIF LOUVES/
SODOME MA DOUCE
Sodome, ma douce est un spectacle-évènement qui se situe entre théâtre, danse et performance. Ici, l’histoire de Sodome et Gomorrhe est racontée à travers les mots de Laurent Gaudé, et les corps des neuf comédiennes se chargent de redonner vie au mythe de façon charnelle, frontale, violente.

Tout s’inscrit dans la chair, il n’y a rien d’autre au plateau que ces corps qui frôlent la danse mais qui sont trop douloureux, trop blessés pour s’y inscrire. C’est un cri de liberté, un plaidoyer pour la tolérance, un chant contre l’obscurantisme.

18h – théâtre
ARTIST WITHOUT A CAUSE
PAR DELÀ BIEN ET NUL
Nous imaginons Par-delà Bien et Nul comme une conférence sur les deux amis-artistes que nous sommes. Une conférence qui discuterait des goûts et des couleurs tout en s’amusant de nos contradictions.

La scène deviendra un lieu de prise de risque où nous pratiquerons des grands-écarts en tous genres. L’enjeu général pourrait être de jouer en permanence avec les jugements des spectateurs car si Nietzsche dit: « Ce qu’on fait par amour s’accomplit toujours par-delà bien et mal. », nous pourrions défendre la thèse selon laquelle : « Ce qu’on fait par amitié s’accomplit toujours par-delà bien et nul. »

20h – théâtre
CIE LE PAIN DE LA FOULE
PLAY LOUD
Impulsifs, désireux, vivants, libres mais prisonniers. Les personnages de Play Loud incarnent une génération privilégiée, enfant de l’ère néolibérale, recherchant plus que tout le bonheur dans un monde où il est un prérequis.
La recherche du vrai, du brut nous a engagé à créer un tableau de vies où le spectateur se fait tantôt confident tantôt témoin impuissant. Il réfléchit à comment travailler à un monde meilleur alors qu’à notre propre échelle, vivre ensemble et s’aimer sont déjà des épreuves semblant insurmontables.

Tarifs : sur place : 8€

Billetteries :
en prévente

   Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*